Entendu En After

Tous les dimanches après la messe, une réflexion métaphilosophique entendue en after
Retrouvez toutes ces citations en images sur Facebook en cliquant ici et ici.

Si tu vois double, ferme un oeil.
Chacun voit midi à 14h.
On part quand on s’en va.
L’after est gavé de tonnes de bouffons.
Faut la noter pour les #EntenduEnAfter de ces connards de Ravelations.
T’inquiètes je gère.
Je ne crois que ce que je bois.
J’hésite encore entre la parcimonie et l’excès.
Bon, foutu pour foutu.
On en parle pour en discuter.
C’est sympa d’être gentil.
On fait pas d’after sans casser des meuges.
Tu dépasses les borgnes.
J’habite pas loin de chez moi.
A chaque jour suffit sa perche.
Il est épris alors qu’il croyait me prendre.
Qu’est-ce que je viens de te dire là ?
On se retrouve en bad.
J’ai pas encore décidé si je pouvais me faire confiance.
C’est l’alcool qui me fait boire.
Prends ton bad en patience.
On n’était pas nombreux mais on était plein.
J’ai les bons mots mais ils sortent dans le désordre.
C’est moi ou t’as les joues qui sentent la bite ?
Il est trop tôt pour rentrer et trop tard pour regretter.
Dommage que j’ai plus de salive sinon je t’aurai craché dessus.
Mon groupe sanguin c’est Apéritif.
Un petit dernier et au lit (pourquoi petit ?).
Pour y aller faut marcher, tu peux pas y aller à pied.
A chaque fois, je fais une exception.
T’avais quel âge quand t’es né ?
Je suis content de te voir mais là je peux pas te parler.
Que celui qui ne s’est jamais perché me jette la première bière.
Je crois que je vois. J’entends mais je vois plus.
J’aimerais que ces moments ne s’arrêtent jamais.
Je me sens comme un coq en plâtre.
J’ai une impression de déjà-bu.
Tant que je ne dors pas, on n’est pas demain.
Il a de l’acide dans les idées.
J’étais pas là quand je suis parti.
C’est marrant de rire.

J’aimerais tellement avoir des amis normaux.

J’ai le dos en compost.

Tu prêches un convertible.

Dans le doute, rajoute.

Tout travail mérite sa bière.

Enlève tes lunettes, je vois rien.

J’me dépense donc je sue.

Les bons cons font les bons amis.

Je vais attendre qu’il fasse nuit pour sortir.

Je suis au bout du goulot.

J’aurais dû prendre mon lundi. Et mon mardi.

Bon. On va au teknival ?

Y’a pas de drogues dures, y’a que des gens faibles.

Le plus loin où tu crois être allé, c’est de là où tu es parti.

Et là… C’est le gramme.

Il fait jour ce matin.
C’est la poutre qui fait déborder le taz.
Non mais moi c’est fini les afters.
J’en ai bavé des clous de girofle.
Je prends toujours du coeur de meuge.
La décision est prise au moment où tu la prends.
Qu’importe le pochon, pourvu qu’on ait la perche.
Faute d’amour et d’eau fraîche, je vis de putes et de coke.
J’irai vomir chez vous.
On n’est pas là pour être ici.
C’est ma bière, et sur cette bière je bâtirai ma tise.
L’amour est dans le trait.
Les 3 C : café, coke, calva.
Pour vivre heureux, vivons perchés.
En ce moment je me laisse couper les cheveux.
Chassez le naturel, il revient au goulot.
La coke j’ai tiré un trait dessus.
Je déteste regarder quand je vois pas.
Tu bois quoi ? Une vodka MD.
La vengeance est un plat qui se mange dans la gueule.
Je transpire comme un pédophile à Disneyland.
Il n’y a pas de fumée sans beuh.
Je vois pas à qui je pourrais dire autre chose.
Tu me fais ressembler à un pote que je connais.
Mieux vaut être saoul que mal accompagné.
Il n’y a qu’une seule trace : celle que l’on se fait le week-end.
Vivre le jour nuit.
Aussitôt dit, aussitôt trait.
Je ne parlerai qu’en présence de ma vodka.
L’avenir appartient à ceux qui se la mettent tôt.
J’aime m’allonger dans le rosé du matin.
Un trait peut en cacher un autre.
Je suis un bienfêtard de l’humanité.
Rien ne sert de courir, il faut fumer des joints.
Il est coke moins le quart.
Si en mai on s’la met, en juillet on s’la remet.
Regarde, j’ai vomi dans mon verre.
J’ai pas compris ce que je voulais te dire.
Qui va à la chasse perd sa trace.
Celui qui fait chier, c’est celui qui ne boit pas.
Qui m’aime m’enfile.
Jamais deux sans traces.
J’ai pleuré en larmes.
On a fait table basse du passé.
On n’a pas vidé les pochons ensemble.

Retrouvez toutes ces citations en images sur Facebook en cliquant ici et ici.