Des DJs des années 90 portent plainte contre Charlotte De Witte

L’affaire vient de tomber : Emmanuel Top, Sven Väth, Jones and Stephenson, Jam and Spoon et près d’une vingtaine d’anciennes gloires de la Techno du début des années 90 se sont montés partie civile et viennent de déposer plainte contre la jeune DJ belge Charlotte De Witte pour « plagiat de sets et usage à outrance de vieux morceaux leur appartenant ».

Maître Pills, leur avocat, a déclaré ce matin à la presse : « La jeunesse n’est pas une excuse. Ecoute à l’appui, il s’avère flagrant que Mademoiselle De Witte utilise les œuvres de mes clients de façon plus qu’exagérée, au point que bon nombre de ses sets s’apparentent carrément au plagiat des sets qu’eux mêmes ont joué en soirée entre 1993 et 1995. Et la plagiat artistique est puni par la loi ».

Charlotte De Witte, pour sa part, s’est refusée à toute déclaration. Son avocate a néanmoins déclaré : « Les faits reprochés à ma cliente sont complètement absurdes. Dans la plupart des cas, quand les titres mentionnés sont sortis, elle n’était même pas née. J’ai par ailleurs de nombreux témoignages comme quoi elle ne les a découverts que cette année. Nous n’en resterons pas là ! ».

Rappelons pour mémoire qu’un procès similaire avait été intenté il y a deux ans contre Nina Kraviz et s’était terminé par un non-lieu.

  1. Yann
    Yann at |

    J’en veux deux, vite!

    Reply

Laisser un commentaire