Gênant : ces gens qui font caca en club

616 Partages

Tout comme nous, vous vous êtes surement déjà posés la question suivante, pourquoi les hommes font-ils la queue pour accéder aux toilettes fermées dans un club alors que des urinoirs restent libres ?

Après des mois d’enquête dans des conditions qui n’ont pas toujours été faciles, nous sommes enfin en mesure de vous apporter des réponses concrètes et vérifiées.

Autant vous l’avouer tout de suite, il n’a pas été facile d’obtenir des réponses à nos questions et c’est sous couvert d’anonymat que nous avons pu recueillir les différents témoignages nécessaires à la réalisation de cette enquête.  

Si l’on en juge par le nombre interminable d’hommes qui font la queue pour aller aux toilettes, on pourrait en déduire que la population des jeunes de 18 à 24 ans a d’énormes problèmes intestinaux. Mais la réalité est beaucoup plus nuancée.

Il est toutefois difficile de prendre au sérieux les réponses de ceux qui affirment préférer uriner assis, tellement les WC de certains clubs sont sales du sol au plafond. Au point de se demander à quel moment le club a fait un looping.  

Nos résultats laissent apparaître trois tendances :

  • 3% seulement des hommes vont effectivement à la selle
  • 8% d’entres eux ont peur de montrer leur petit bout
  • les 89% restants vont tout simplement se faire une ligne de cocaïne sur l’abattant de la cuvette où même les chercheurs de l’Institut Pasteur n’oseraient pas venir faire des prélèvements

Joel, Monsieur pipi au Rex Club à Paris, se réjouit du faible pourcentage d’hommes qui vont à la selle. ” Vu les odeurs de poney malade qui se dégagent par moment, j’ose pas imaginer ce que ça donnerait s’ils étaient plus nombreux à déféquer ”.

Après avoir pris connaissance de ces chiffres et pour réduire les files d’attentes, certains clubs ont décidé de ne laisser qu’un seul urinoir et de détruire les autres pour les remplacer par des toilettes fermées. Une action qui permettra d’afficher plus de panneaux anti-drogues et de lutter contre ce fléau qui décime notre jeunesse.

A très vite pour une nouvelle enquête de fond.

 

616 Partages

Laisser un commentaire