La carrière d'un jeune DJ Techno ruinée pour avoir souri lors d'une séance photo

Alan Jackson, un DJ Techno de Birmingham basé à Berlin, a été reconnu coupable de sourire lors d’une séance photo qui s’est déroulée non loin de la ville anglaise.
« Tout ça c’est à cause de l’industrie Techno allemande qui pousse les DJs à être sombres et moroses » explique un Alan bouleversé.

« Pour être crédible, tu dois ressembler à quelqu’un qui vient de se niquer le petit doigt de pied en apprenant la mort d’un proche un jour de pluie”.
« Regarde les photos promo des DJs Techno ! On dirait des pauvres mecs mourrant de faim et à qui on a obligé à lire toute la bibliographie de Schopenhauer ajoute t-il.

Tout ça pour un pigeon

Selon des témoins, l’incident serait dû à un pigeon qui a déféqué sur l’oreille de l’assistant en charge des lumières provoquant chez Alan la naissance d’un sourire au moment même où le photographe appuyait sur le déclencheur de son appareil.

Le photographe et le DJ, tout deux débutants, ont décidé de publier la photo et les blogs s’en sont emparés. Le pauvre Alan s’est vu traiter de “Trou du cul qui sourit », « Merdeux avec des dents » et pire que tout  de « quelqu’un d’heureux ».

Autant de commentaires qui plongèrent Alan dans une dépression profonde.

Le jeune DJ explique qu’après ce “Smilegate”, il a perdu presque toute sa fanbase citant le fait que “les gens se foutent bien de savoir si ta Techno est sombre et puissante : si tu souris, tu es F-I-N-I”.

“J’adorais ce que faisait Alan… Mais en tant que Hipster fou de Techno, je ne peux accepter ce sourire”, nous rapporte l’un de ses désormais ex-fans.
Pire, il note sa déception à 11 sur une échelle de 1 à 10.
“Si tu décides d’agir comme quelqu’un qui aime la vie, tu ne peux plus être un artiste crédible. Surtout dans la Techno.

“Je suis dévasté parce que m’habiller tout en noir et m’adosser à un mur de briques monochrome en regardant au loin est quelque chose que je fais tout le temps » continue Alan.

« Je souris très rarement dans la vie au cas où quelqu’un me prendrait en photo. Maintenant, dès que je voudrais essayer de mixer dans une soirée sombre, violente et prétentieuse, on me dira toujours : ‘Tu es le mec qui a souri une fois, c’est mort' ».

« J’ai cherché un genre de musique où l’image serait moins importante mais je me suis aperçu que c’est impossible” nous dit Alan. “Si par exemple je veux me mettre à la Deep House, je vais devoir acheter des casquettes Snapback et jouer du Garage des années 90″.

« Et si jamais je veux jouer de l’Electro House, je vais devoir beaucoup me défoncer pour arriver à accepter d’avoir vendu mon âme au diable ».
« Comme Calvin Harris et Avicii qui ont dû être admis à l’hôpital » conclut-il.

Source : Wunderground

Articles associés

Il est musclé, tatoué tribal et bronzé aux UV mais n'est pas DJ TechHouse
Un jeune fan de Techno aime subitement un mix d'un DJ après avoir appris de qui il s'agissait
Nina Kraviz écrit une grande lettre au Père Noël pour expliquer combien elle a été gentille cette année
“Your girlfriend prefers 12 inches”

1 Commentaire

  1. Pingback : Anonyme

Laisser un commentaire

libero. luctus fringilla dictum id non Aenean in dapibus ut id, leo