Santé : l’écoute prolongée d’Uptempo provoquerait des crises hémorroïdaires

En juin dernier, deux chercheurs anglais ont démontré que l’écoute prolongée d’Uptempo pouvait conduire à la formation de tumeurs dans l’anus de certaines souris. Durant ces travaux, des cellules anales ont été exposées et après plusieurs heures de tests, les chercheurs ont eu la surprise de voir des métastases de la taille d’un pouce sous leurs yeux.

Déjà dans un rapport datant de 2016, des chercheurs avaient prouvé que l’Uptempo pouvait faire muter des cellules de sphincter humain. 

Il soulignait également la possibilité de contracter des infections urinaires comme les cystites et des diarrhées chroniques pour une écoute de plus de 55 minutes. Mais rien sur la relation entre Uptempo et les crises hémorroïdaires.

Récemment, un toxicologue précisait à propos de ce polluant : « La toxicité de l’Uptempo ne peut pas être mesurée qu’avec la durée d’exposition car il existe des centaines de combinaisons complexes possibles avec d’autres musiques toxiques… ».

Ce scientifique énonçait plusieurs éléments de preuve mettant directement en cause ce style corroborés par des analyses dans le cadre d’autopsies. Et de préciser :
« Les premiers signes de toxicité liés à une exposition chronique à l’Uptempo ont été révélés chez les fêtards ».

Plusieurs scientifiques mettent en garde sur une forte probabilité de risque lié à la diffusion d’Uptempo en soirée ou sur les sites de streaming audio. L’accroissement du risque est d’autant plus élevé que la population exposée à ce genre musical extrême a une santé fragile.

Afin d’éviter tout risque sanitaire en soirée, il paraît donc pertinent de vérifier par vous-même la bonne santé de vos collègues en scrutant si leurs mains se dirigent un peu trop vers leur derrière. Nous vous rappelons que les hémorroïdes sont extrêmement contagieux, prenez donc garde en serrant la main de vos congénères.

Ratus & Serial Raver

Laisser un commentaire