Dubfire invite ses fans à lui envoyer leurs mixes

Le DJ/producteur américano-iranien Dubfire a invité aujourd’hui tous ses fans qui souhaitent faire une carrière dans la musique, à envoyer des mixes, des bootlegs ou des remixes sur son compte Facebook.

Dubfire, de vrai nom Ali Shirazinia, nous raconte, juché sur son cheval en résine grandeur nature de son appartement : « En tant que DJ de renommée mondiale et découvreur de nouveaux talents, je me dois de lire les innombrables emails et messages Facebook de fans essayant de percer dans le milieu. Je suis content de pouvoir les aider. Parfois, je vais même jusqu’à publier leurs messages sur ma page comme hier et pour ça je ne facture absolument rien ».

Photoshop addict

« Je fais toujours en sorte de prendre un peu de temps sur mon planning extrêmement chargé pour écouter ce que mes fans ont à offrir » explique Ali.
« C’est bien simple, je me lève vers midi puis je fais trois heures de Photoshop. Je bidouille des photos de moi que j’insère dans le Top 100 DJ Mag par exemple. C’est dingue ce que vous arrivez à faire quand vous pratiquez un peu tous les jours. Je leur ai envoyé des montages dont je suis plutôt fier pour les inciter à me mettre dans leur liste mais jusqu’à présent je n’ai eu aucune réponse » ajoute t-il.

« Après Photoshop, je passe toujours au moins une heure à m’occuper de mes fans » poursuit-il.

« J’aime bien quand ils me racontent une histoire tragique dans un anglais plus qu’approximatif que cela fait trois ans qu’ils jouent et qu’ils aiment vraiment l’EDM. Et je n’ai pas peur d’admettre que, si j’avais un coeur, les larmes couleraient de mes petits yeux vitreux » dit-il sincèrement.

Fan de cinéma

« Après cela, je finis ma journée avec quelques heures de brossage de cheveux suivies par une bonne vieille session – Silence des Agneaux –. J’adore rejouer la scène où le psychopathe chante devant son miroir avec son sexe et ses testicules entre ses jambes » dit-il en souriant.

« Je pense qu’avoir un planning et le respecter religieusement aide à garder les pieds sur terre et à me souvenir d’où je viens : Port-Real, la capitale des Sept Royaumes de Games Of Thrones, qui est, comme nous le savons tous, une pépinière de talents pour la musique électronique » ajoute t-il dans un accent britannique parfait.

Nous avons demandé à Ali si cela n’était pas trop pénible de lire et de répondre à tous les messages de ses fans ce à quoi il répondit : « Pas du tout, bien au contraire. J’adore ça. J’aime particulièrement quand l’URL ne mène à rien ou ne fonctionne pas car ça me permet de jouer au détective et de traquer une obscure page Soundcloud et difficile à trouver ».

« Je suis très conscient que les gens qui débutent dans le métier ont besoin d’un coup de main et je suis plus qu’heureux de pouvoir le faire donc s’il vous plaît, s’il vous plaît, continuez à m’envoyer vos mixes » conclut-il.

Source : Wunderground

Articles associés

Facebook : il a 3247 amis et ne trouve personne pour l’aider à déménager
Facebook : relou, ces gens qui vous demandent en ami et vous invitent immédiatement à aimer leur page de merde
Facebook : 100% des personnes qui indiquent leur présence au Berghain n’y ont jamais mis les pieds
Un post intéressant et un commentaire intelligent sur la page Facebook de Trax

3 Commentaires

Laisser un commentaire

venenatis, ut nec Phasellus ipsum facilisis dapibus Praesent quis id Donec