Un post intéressant et un commentaire intelligent sur la page Facebook de Trax

Selon plusieurs sources assez fiables, il semblerait qu’un commentaire intelligent aurait été retrouvé sous une publication intéressante, il y a deux jours, sur la page Facebook de Trax Magazine.

En effet, et c’est là que l’aspect insolite de cette affaire prend toute sa force, Trax aurait été l’auteur, à la fois de la publication et du commentaire.
Le magazine, qui s’est exprimé sur le rapport commandé par le Ministère des Affaires étrangères et du Développement international afin de « développer et promouvoir la vie nocturne française », a ainsi faire d’une pierre deux coups et a surpris les experts du monde entier.

Paris et Berlin, même combat

Cédant toutefois à la facilité grâce au titre racoleur PARIS, LA NUIT : BIENTÔT MIEUX QUE BERLIN ?”, Trax s’est assuré une visibilité et un nombre de likes conséquents, en exploitant avec dextérité et talent, le chauvinisme et le parisianisme chers aux français.

Pour accompagner la publication de l’article, le community manager, d’un ton clair et limpide, a déclaré que “Le gouvernement français va pouvoir prendre conscience de l’énorme potentiel de nos nuits”.
Mêlant dans une seule phrase les mots “gouvernement”, “conscience” et “potentiel”, le post constitue ici un tour de force grammatical et lexical sans précédent.

Mais c’est le commentaire qui suit qui coupe l’herbe sous le pied des divers rageux et trolls en tout genre :


“Une précision : ces 22 mesures sont encore à l’état de proposition, elle doivent maintenant faire l’objet d’un examen par le Ministre des Affaires Étrangères. Patience donc… :)”
Le commentaire ne comporte pas de fautes apparentes si ce n’est peut-être l’oubli d’un “S” à la fin du mot “proposition”. Il témoigne même d’une certaine maîtrise de l’utilisation des majuscules et de la ponctuation puisqu’on peut y voir deux points, une virgule, un point et trois petits points.

Le smiley en guise de conclusion donnant à l’ensemble une tournure amicale et détendue.

Selon Robert Dilant, expert en réseaux sociaux, le commentaire s’éloigne de la norme traditionnelle car il ne vient pas remettre en cause la publication et va même compléter l’information de manière très précise. Les fans, quant à eux, n’auraient pas réagi et auraient même continué dans cette voie en écrivant des choses dignes d’intérêt voire brillantes de façon plutôt calme, sans ironie et sans insultes.
Cela étant dit, la rédaction de Ravelations n’a pas souhaité aller plus loin dans l’investigation en raison d’un lien établi entre la lecture des commentaires sur la page de Trax Magazine, la dépression et l’envie de meurtres.

Jamais avare dès qu’il s’agit d’exploiter les idées des autres, nous espérons vous avoir fourni, nous aussi, une fois de plus, un article intéressant et intelligent à la fois.

Articles associés

Facebook : il a 3247 amis et ne trouve personne pour l’aider à déménager
Dubfire invite ses fans à lui envoyer leurs mixes
Facebook : relou, ces gens qui vous demandent en ami et vous invitent immédiatement à aimer leur page de merde
Un journaliste de Trax a une révélation après avoir lu l'article sur le journaliste ayant eu une révélation après une nuit au Berghain

Laisser un commentaire

ut Donec venenatis, Aenean libero. ipsum risus. ut