Des traces de caca retrouvées sur 85% des tables de mixage des clubs français

Après le scandale du jour concernant les écrans tactiles dédiés aux commandes dans les fast-foods londoniens du géant McDonald’s, tous contaminés de caca.

Cette fois, c’est une étude française menée par l’Inasound en partenariat avec le département de microbiologie de l’Hôpital de la Salpêtrière à Paris qui vient de révéler que les tables de mixages testées dans une vingtaine de clubs de l’hexagone présentaient dans 85% des cas, des traces de “coliformes fécaux” plus communément appelées caca.

Vinyles, CDJ, Traktor, tous crados ?

“Il apparaît clairement que les DJs ne se lavent pas les mains après être allés aux toilettes et nous sommes surpris de la quantité de bactéries intestinales et fécales présentes sur les machines” a indiqué Jean Pierre Potepo, chercheur associé à cette étude, qui souligne que les DJs ont visiblement un sens de l’hygiène tout relatif, ce qu’il déplore amèrement.

“Nous avons principalement effectués ces prélèvements après des soirées dites techno, et que les DJs jouent sur vinyles, cds ou Traktor n’a eu aucune incidence sur les résultats” poursuit-il.

Déjà secoué par l’étude qui révélait que la table de mixage du Pigallion à Paris était le premier vecteur de propagation des chlamydias en France, le monde de la nuit risque cette fois d’avoir du mal à s’en remettre.

Laisser un commentaire