Un Brésilien effectue le premier vol humain sous LSD

L’ensemble de la communauté scientifique est en effervescence depuis qu’un Brésilien a réussi à voler après avoir ingéré un savant cocktail de LSD et de substances hallucinogènes.

Ramon Ramirez, surfeur et consommateur émérite de drogues de toutes sortes faisait la fête avec ses amis quand il a, de façon aussi insensée qu’impressionnante, entamé un vol plané depuis la falaise sur laquelle il se trouvait.
« J’ai vu des mouettes rieuses qui embrassaient de leurs ailes la sacro-sainte Nature et j’ai eu cette folle envie de voler avec elles » a expliqué Ramon.
« Tous mes potes ont voulu m’en empêcher mais j’étais tellement arraché que j’avais atteint le stade de l’intelligence suprême… Donc j’ai pris de l’élan, tendu les bras sur le côté et je me suis lancé dans le vide ».
« Au début, je n’y croyais pas trop mais je me suis dit ‘Et merde, je suis défoncé, je vais me fendre la gueule’ » a poursuivi celui qu’on appelle maintenant l’homme-oiseau au Brésil avec un enthousiasme au moins aussi grand qu’un DJ chilien face à une ligne de cocaïne.
«J’ai vraiment volé mec ! Et j’étais pas un putain de canari ou un rouge-gorge de merde… J’étais un putain d’aigle mec ! Je suis toujours incapable de dire pourquoi et comment j’y suis arrivé… J’ai réessayé plusieurs fois mais je crois que ça ne fait plus effet car je ne vole plus ».
« J’aurais du mal à me croire si je n’avais pas vu la vidéo de ma pote Anna : le LSD m’a réellement fait voler ».

Aucune explication rationnelle

Selon le professeur Edward M. Nutty, membre éminent de l’association « Scientists Against Drugs » (SAD), aucune explication rationnelle ne peut encore être donnée : « Tout ce que nous pouvons dire, c’est que nous avons passé au crible le film de Mr Ramirez et que celui-ci semble véridique ».
« Nous sommes donc sur le point d’admettre que le LSD peut permettre de voler dans certaines circonstances et ensuite nous trouverons une nouvelle parade pour apeurer les gens afin de les empêcher de prendre des acides » conclut-il.

Alors que nous écrivions ces quelques lignes, nous avons appris le décès brutal de Ramon Ramirez.
Ce dernier s’était donné comme nouvel objectif d’arrêter un train à mains nues après absorption de Kétamine. Il est décédé avant même que le train n’arrive, électrocuté, fauché en pleine fleur de l’âge par un rail électrifié capricieux.
Source : Wunderground

Articles associés

À la traditionnelle rave de Noël, un fêtard affirme "avoir vu Dieu"
Le constructeur automobile Skoda ravi de voir son logo apparaître sur des cachets d'ecstasy
La drogue que vous cherchez se trouve toujours dans la dernière poche que vous vérifiez
Steve Aoki sorti de force en plein show après avoir tenté de pratiquer un acte sexuel sur une CDJ

2 Commentaires

Laisser un commentaire

eleifend ipsum in massa Donec venenatis mattis Curabitur neque. dapibus