“Je viens mais je rentre pas tard” par ce jeune homme qui se roule par terre à 5h du matin

Hier soir, Kevin, un étudiant en design de 20 ans, avait pris la décision de sortir, même s’il ne le sentait pas trop, à la seule condition qu’il ne rentrerait pas tard.

“Je sors, mais je rentre tôt” avait t-il menti à ses amis qui voulaient lui faire oublier ses études le temps d’une soirée alcoolisée.

“J’ai beaucoup de taf alors je viens, je bois une binouze et je rentre”.

Les amis de Kevin, habitués à ce genre de plan ambitieux, savent bien qu’au bout de deux heures, tous ses efforts pour partir s’écrouleront très vite.

“Les gens autour de lui seront bourrés au bout d’une heure et quand il va voir ce qu’il loupe, il va faire la concession de boire un verre ou deux et là, ça va partir” a expliqué l’ami de Kevin, Michael. “Ou il verra une fille qui lui plait et, en bon timide qu’il est, il devra boire quelques verres avant qu’il n’ait le courage de lui parler”.

Les études montrent que ceux qui disent vouloir ne pas sortir tard sont souvent ceux qui souhaitent réellement sortir en espérant un peu d’attention de la part de leur amis et au bout du compte veulent vraiment faire la fête.

“C’est peut-être l’une des fausses promesses les plus populaires que le monde ait jamais connue, pire encore que la promesse d’Hitler de ne pas envahir la Russie ou n’importe quelle promesse pré-électorale faite par un candidat quelconque” a déclaré Michael.

“Franchement, celui qui dit ‘Je sors mais je rentre pas tard’ ou ‘Je bois qu’une petite bière‘ et qui le fait vraiment mérite une médaille” conclut-il

 

Laisser un commentaire