Poitiers : il offre du Nutella en after, une émeute fait 5 morts

C’est une scène d’une rare violence à laquelle ont assisté les pompiers et policiers de Poitiers dans la nuit de jeudi à vendredi.

Il était 6h15 ce vendredi matin lorsque le commissariat a reçu un appel pour ce qui semblait être un simple tapage nocturne dans un appartement du centre-ville. Un équipage de la BAC s’est rapidement rendu sur place et n’a pu que constater avec effroi le drame qui venait de se dérouler.

C’est après une soirée au Room Club où s’était produit un DJ Poitevin super connu, que Thomas, un jeune fêtard local a invité une vingtaine de personnes à venir poursuivre la soirée chez lui. “ J’ai l’habitude d’organiser des afters chez moi et tout se déroulait toujours très bien jusque là ” a t-il confié à nos confrères de France Bleu Poitou-Charentes.

D’après les premiers témoignages recueillis, c’est vers 5h45 que la fête a viré au drame. “ J’avais une petite fringale et j’ai demandé à Thomas s’il n’avait pas quelque chose à grignoter mais je voulais  éviter les gâteaux secs et les brioches. Il m’a alors proposé un pot de Nutella et c’est à partir de là que c’est parti en vrille ” a déclaré aux enquêteurs, Mathilde, l’une des participantes.

Une quinzaine de personnes se sont alors ruées dans la kitchenette du studio de Thomas, une pièce d’environ 4m2, où il est déjà difficile de tenir à plus de quatre. D’après Mathilde, “ Ils étaient comme des mouches attirées par une merde et se sont jetés sur le pot de Nutella comme dans ces afters où 9 personnes se partagent un gramme de coke, la tension était palpable et j’ai préféré quitter la pièce ”.

Un réflexe qui lui aura sauvé la vie, puisque c’est dans la cuisine que les pompiers ont retrouvé 5 cadavres. Les premières constatations semblent indiquer que quatre d’entre eux sont morts de piétinement, la cinquième victime aurait eu la gorge tranchée par des morceaux de verre provenant du pot cassé.

L’enquête a été confiée au SRPJ de Poitiers, qui devra faire toute la lumière sur ce qui semble être une fois de plus, l’illustration d’une certaine forme de bêtise humaine.

Pragmatique, Thomas a déclaré à ses amis : “ Non mais moi c’est fini les afters

Laisser un commentaire