Le clubber congelé en 1991 dans les frigos du Boy ramené à la vie

C’est Patrick Thévenin qui a révélé l’information ce lundi dans son article “C’était mieux demain !” sur le site minorites.org.
Un clubber oublié par mégarde dans les frigos du Boy, un club mythique de la fin des années 80, a été retrouvé et ramené à la vie, plus de vingt ans après.

Des travaux à l’origine de la découverte

En effet, la semaine dernière, des travaux entrepris rue Caumartin dans le 9ème arrondissement de Paris ont conduit le chef de chantier dans un sous-sol où il ont découvert un homme d’une vingtaine d’années, allongé et pris dans un bloc de glace de plusieurs dizaines de kilos. Immédiatement conduit à l’Hôpital Tenon, il a été pris en charge par le service du Professeur Noribat, spécialiste de la cryonie.

Après 36 heures de réchauffement progressif, les premiers signes vitaux ont commencé à apparaître, une reprise des mouvements cardiaques a été constaté et en quelques heures, son métabolisme avait retrouvé toute sa vigueur. Il n’en fallait pas plus pour que le professeur décrète officiellement que l’homme était sorti de son état d’hibernation.
À peine remis de ses émotions, nous avons pu recueillir le récit de son histoire que nous vous délivrons en exclusivité.

“C’était la dernière soirée du Boy, en 1991. On savait tous que le club allait fermer à cause de plusieurs problèmes de drogues et une sombre histoire de viol. Les autorités avaient autorisé cette soirée mais il était question de fermer le club et condamner l’entrée tout de suite après, sans ménagement. Tout le monde était là, tous les DJs, l’ambiance, l’alcool, la mousse… C’était une soirée fantastique. Le souci, c’est que j’ai fait un malaise pendant le set de Stéphane Pompougnac vers 8h du matin. Le physio m’a mis dans les frigos pour me rafraîchir un peu. Sauf qu’apparemment, il m’a oublié. C’est tout ce dont je me souviens… Ça et l’impression d’avoir écouté de la musique de merde pendant vingt ans”.

Rappelons que le Boy était attenant à l’Olympia; un bref coup d’œil à la programmation de la salle nous indique que Pascal Obispo, Nolwen Leroy ou encore Amel Bent s’y produiront la semaine prochaine.
“C’est tout simplement exceptionnel. L’état de conservation était incroyable” dit le professeur. “Il semblerait que le corps ait pu se maintenir grâce à un cocktail de savon, d’alcool, de drogues et de médicaments contenant du glycérol. Nous n’avons pas encore tous les éléments mais ce que je peux vous dire c’est que ces substances ont dû être ingérées en très grande quantité pour empêcher les cellules d’exploser” continue le professeur.

Hibernatus

Bernard Alant, déclaré disparu depuis tout ce temps, a pu être identifié grâce à ses amis, ravis de le retrouver enfin. Certes, il y a maintenant une différence d’âge flagrante mais Bernard, encore très désorienté, ne perd pas le nord : “Il parait que c’est la folie niveau fête à Paris depuis quelques mois. J’ai appris que le Rex Club était toujours là et qu’il fêtait ses 25 ans en ce moment même. Du coup, j’y vais la semaine prochaine avec mes vieux amis. C’est vraiment parfait, on dirait que je me suis réveillé à la bonne époque !”.

Articles associés

Nouvel An's Party 13 > 14
Nuits Fauves : "Quelques OD, des viols et des prestations non payées ne sont que de dommages collatéraux. The show must go on"
Annulation I Love Techno : des dizaines de dealers mettent la clé sous la porte
Un Techno-addict renonce à sa passion après avoir découvert que ses parents écoutaient la même chose que lui

10 Commentaires

  1. Nassim Lahrèche

    Ahah les cons, ils auraient pu faire un truc logique un peu, parce que le mec a été congelé fin des années 80 c'est à dire moins de 30 ans et au final la soirée a eu lieu en 91 mais finalement c'était il y a plus de 30 ans et il connaît le Rex qui a 25 ans. #mindfuck

Laisser un commentaire