Très forte augmentation de “Je sous-loue mon appart” sur Facebook depuis l’année dernière

Il ne vous aura pas échappé que les vacances d’été arrivent à grand pas et comme chaque année à la même période les publications pour des sous-locations fleurissent sur Facebook.

Ces offres, principalement basées à Paris, vont du studio pourri à l’immense 2 pièces de 30 m2 bruyant, tous situés dans des quartiers populaires où l’insécurité règne. On trouve toutefois des appartements dans des quartiers plus chics mais il vous faudra accepter de passer par l’entrée de service et gravir huit étages à pied pour rejoindre un splendide 8 m2.

Bien évidemment, dans la plupart des cas les propriétaires n’ont pas donné leur accord pour que leur bien soit loué.

Les profils des personnes qui mettent en sous-location leur appartement sont généralement des étudiants ou des salariés à faibles revenus, qui, plutôt que de continuer à travailler pendant l’été préfèrent aller se dorer la pilule au soleil.

Direction Ibiza pour les moins pauvres et les plages du Languedoc pour les autres.

Chloé, une jeune parisienne de 24 ans mettra en location son splendide 2 pièces situé porte de la Chapelle dans le 18eme arrondissement de Paris pour la deuxième année consécutive. Elle pourra s’envoler vers Calvi on the Rocks et Ibiza sans se soucier de se faire couper son téléphone portable et aura ainsi tout le loisir de partager ses plus belles photos sur son compte Instagram.

“Je trouve que c’est une bonne formule pour éviter de me retrouver à découvert et bouffer des pâtes achetées chez Lidl pendant les 3 mois qui suivent mes vacances et ça me permet de trouver quelqu’un pour arroser mes plantes” nous confie t-elle.

Pour l’heure aucune réaction de la Mairie de Paris ni de la plateforme Airbnb devant la montée de ce phénomène.

Laisser un commentaire