Comment j’ai refilé la grippe au milieu de la nuit parisienne en faisant la bise au physio de Concrete

Avec l’arrivée du printemps accompagné d’une vague de chaleur puis le retour du froid, tous les ingrédients étaient réunis ces dernières semaines pour propager une épidémie de grippe dans la capitale.
Mais la conjonction de ces différents éléments  n’explique pas à elle seule la propagation de fortes grippes dans le milieu de la nuit parisienne. Nous avons mené l’enquête pour retrouver le patient zéro responsable de ce désastre sanitaire. Il s’agit de Romain, un habitué de Concrete et c’est lui qui est à l’origine de l’épidémie.
J’étais malade depuis quelques jours mais je ne voulais absolument pas rater la Samedimanche, je me suis bourré de vitamines avant de sortir, en arrivant j’étais un peu fiévreux mais sans plus” nous confie Romain.

Dès mon arrivée, j’ai vu mon ami Valéry B, le physio, je dis mon ami parce que la nuit on est tous amis et comme d’habitude je lui ai fait la bise. C’est clair que je n’aurais pas dû mais je serais vraiment passé pour un boloss auprès des gens qui faisaient la queue. Je pense que c’est à ce moment là que je l’ai contaminé” poursuit-il.
Interrogé par la rédaction, Valéry B nous a confirmé les dires de Romain, il nous a également indiqué avoir lui même fait la bises à pas moins de 500 personnes durant le week-end.
Il n’en fallait pas plus pour provoquer une réaction en chaîne et ainsi transmettre le virus de la grippe à plus de 3500 individus.
 
Photo : © Concrete

Articles associés

Concrete lance "JANVRIL", une soirée non stop du mois de janvier au mois d'avril
Koh Lantaz à Ibiza : les candidats devront survivre avec 5g de cocaïne et 6g de MDMA par jour
Sven Marquardt se fait refouler de Concrete
La mairie de Roubaix saisit la justice pour refuser le prénom "Taz"

Laisser un commentaire